Et ce deuxième roman?

Un deuxième roman?

Terminer d’écrire mon premier roman me semblait insurmontable. Je ne pensais pas être assez assidue… et puis j’ai réussi à en finir l’écriture. Je n’arrête pas de me dire qu’on n’est pas auteur quand on a écrit un seul et unique livre. Il faut au moins en avoir au moins deux. Allez savoir d’où me vient cette idée. Alors je m’attèle à la tâche. Mon deuxième roman est en préparation, mais (parce qu’il y a toujours un, mais) comme tout auteur qui travaille à côté, c’est difficile.

Étant chef de projet dans ma vie professionnelle, je me suis alors fixé des jalons (milestones) et des objectifs pour savoir dans quelle direction aller. Avant la fin de l’année, je dois avoir envoyé mon fichier à mes bêtas-lecteurs. Il me faut rédiger 1000 mots par jour à peu près. Il y a les jours où l’on écrit plus que d’autres, ceux avec des imprévus et puis ceux où l’on est moins productif. Mon objectif me semble atteignable. Je ne veux pas me décourager moi-même!

C’est un peu le concept du #NaNoWriMo sauf que ce n’est pas que pour un mois: la période est un peu plus longue. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le « National Novel  Writing Month ». Il s’agit d’écrire un roman de 50.000 mots en un mois. Cela se passe tous les ans en novembre et les auteurs se motivent les uns, les autres pour progresser dans l’écriture de leurs œuvres respectives. Sur Twitter, les écrivains postent le nombre de mots qu’ils ont tapés ou couchés sur papier pendant leur journée. C’est inspirant!

deuxième roman

Des infos sur ce deuxième roman ?

    • Le titre provisoire est Chantal au Népal. Je vous annonce que ce sera le sous-titre. Dans quelque temps, je vous annoncerai  le « vrai » titre.

    • Je reste dans le genre chicklit. Le thème du voyage est encore bien présent, puisque ce second ouvrage fait partie de ma collection « Les aventurières du bout du monde ».

    • Le choix du Népal s’est fait très rapidement parce que c’est un pays dans lequel j’ai vécu quelques mois en 2013. Cette année, j’ai eu l’occasion d’y retourner de façon un peu spontanée. J’ai rassemblé encore plus de matière pour vous faire découvrir ce magnifique pays. J’ai même réalisé quelques vidéos de promotion sur place pour ma chaine YouTube.

    • Je traite le sujet de l’adoption et de la survie. Pour le résumé, clique ici.

    • Un des personnages de mon premier roman Clara au Guatemala reviendra. Suspense…

      deuxième roman

On avance bien?

Je m’attèle à la tâche avec plaisir. Plus de 215 pages ont été rédigées.

Pour me faire plaisir, je me suis offert le logiciel Antidote pour corriger mes fautes, mais aussi m’aider à varier mon vocabulaire et éviter les répétitions. En étant régulière, je perds moins de temps à relire ce que j’ai écrit les jours précédents… puisque je m’en souviens. Les longues pauses entre les séances d’écriture ne sont pas bénéfiques à la production…

Mon aventure sur YouTube

Il parait qu’il ne faut pas se disperser et avoir trop de canaux de communication, car c’est difficile de s’investir autant que l’on voudrait sur chacun d’entre eux. Sans doute. J’avoue que je suis de nature curieuse et je voudrais tester plusieurs possibilités quitte à les abandonner si elles ne fonctionnent pas. Après mes premiers pas sur Twitter qui est mon réseau de prédilection, je démarre sur YouTube.

J’avais réalisé une petite vidéo de présentation du Guatemala et une autre pour montrer la couverture de mon livre. Puis, j’ai décidé de m’investir plus sur ma chaine. Je me suis penchée sur ma première vidéo : mon booktrailer. Je souhaite faire un « booktrailer » depuis que j’ai sorti mon livre. Honnêtement, j’avais peur que ma vidéo: 1. ressemble à une présentation PowerPoint 2. soit ennuyeuse 3. ressemble à du déjà-vu. J’ai donc décidé de vous faire moi-même la présentation de mon œuvre Clara au Guatemala: l’odyssée glamour d’une apprentie globetrotteuse. Le but étant aussi de créer un lien avec mon lecteur.

Sophie Rouzier YouTubeLa naissance du concept de ma chaine YouTube:

Après un brainstorming avec Monsieur Rouzier, qui depuis quelques temps souhaite me voir faire des vidéos à la Samantha Bailly sur YouTube… J’ai trouvé mon concept ! Comme vous le savez, (si vous ne me suivez pas avec assiduité… allez voir par ici) je voyage beaucoup et c’est une vraie passion, une drogue. Je lis beaucoup de récits de voyage et recherche souvent des bouquins à lire avant de partir en vacances. Alors pourquoi ne pas les présenter et faire une vidéo alliant un pays visité avec les livres à lire avant de partir ? Je vous conseillerai des livres, vous montrerai des objets achetés sur place et éventuellement des photos.

J’ai fixé :

1. le lieu où je me filme

2. comment je m’habillerai

3. quel ton je souhaite

4. la durée : je ne veux pas vous endormir, les vidéos seront courtes.

Premier challenge :

je n’aime pas me mettre en avant. Dans toutes les articles de marketing, on vous dire pourtant qu’il faut se faire une image de marque. Je suis pinailleuse et sélectionne déjà les photos que je poste sur les réseaux sociaux… alors me mettre en scène en vidéo…. Finalement avec le booktrailer, je me suis rassurée et les échos positifs m’ont donné envie de continuer.

Deuxième challenge :

je ne fais pas des voyages « mainstream » : est-ce que mes lectures intéresseront quand même ? Excellant dans l’art de réaliser des tableaux Excel, j’ai fait une liste des vidéos que je pourrais tourner et vais sans doute alterner les pays plus visités et les plus originaux.

Troisième challenge :

Trouver du temps. Winter is coming… alors je vais sans doute être plus souvent à la maison.

 

En tout cas… fin du suspense… voici la première vidéo me mettant en scène : le fameux « booktrailer » qui n’en est pas un… N’hésitez pas à vous abonner à la chaine et à me faire part de vos commentaires.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Promotion le mois de indés

La promotion spéciale du « Mois des Indés » d’Amazon est maintenant terminée. Mon ebook était à 0,99€ au lieu de 2,99€ pendant tout le mois d’octobre.

Je dresse un bilan positif de cette promotion

  • Mes ventes ont augmentées. J’ai vendu 35 ebooks en tout, soit un peu plus de un par jour. Sachant que pour le moment, j’avais vendu plus de livres papier à mes amis et connaissances plutôt que des ebooks, avec ce mois des Indés, la tendance a changé. Les lecteurs que je ne connais pas personnellement se tournent eux aussi vers mon livre. C’est très encourageant pour la suite!

Promotion - Sophie Rouzier

  • J’ai profité d’un classement avantageux sur Amazon dans la catégorie « humour », ce qui je pense m’a permis d’être mieux vue des potentiels lecteurs. Je me suis retrouvée entre la 19ème et la 30ème place.

  • J’ai récolté 2 nouveaux commentaires 5 étoiles sur Amazon. Les auteurs auto-édités sauront que ce n’est pas facile d’en avoir et que quand les lecteurs prennent le temps d’en écrire c’est qu’ils ont réellement apprécié un ouvrage.

  • Les pages lues via l’abonnement Kindle ont augmentées. Cependant, je ne peux pas dire si c’est une des conséquences de la promotion. Sans nul doute, je suis mieux mise en avant grâce au classement.

Je trouve cependant dommage…

… qu’Amazon ne fasse pas plus de pub pour cet événement. Là-dessus, je rejoins de nombreux auteurs et ajoute que c’était pareil avec le Concours des Plumes Francophones. Ils ont certes postés des vidéos avec des auteurs phares, mais si on ne fouillait pas sur le site, il était très difficile de trouver ces promotions. J’ai donc relayé l’information comme j’ai pu sur Tweeter et Facebook. En évitant d’en faire trop pour ne pas énerver mes « fans ». La juste dose de communication n’est pas toujours aisée à trouver.

Conclusion?

Je participerai à nouveau à cette promotion l’année prochaine et conseille aux autres auteurs d’en faire autant. Certains « collègues » ont vendu beaucoup plus que moi et d’autres beaucoup moins. Je suis très satisfaite de mes résultats! D’autant plus que nous sommes le 2 novembre, que la promotion est finie et que j’ai vendu des ebooks hier et aujourd’hui. J’espère continuer sur cette lancée!

Je ne suis pas la seule à en tirer le bilan, voici par exemple l’article d’Audrey Martinez: Clique ici

Clique sur le lien, pour d’autres infos sur le Mois des Indés .

Enregistrer

Enregistrer

Plumes Francophones

Plumes FrancophonesPlumes Francophones: mon retour d’expérience

Les Plumes Francophones un concours organisé par Amazon récompensant des auteurs indépendants qui ont publié un roman entre mai et fin aout. Il s’agit de la 3ème édition de ce concours d’autoédition. Grace à celui-ci, on pouvait gagner entre autres le financement d’Amazon pour sa promotion et plus de visibilité. Et ça, ça aurait bien été utile! J’ai concouru  avec mon premier roman: Clara au Guatemala.

Alors voilà, les gagnants ont été annoncé:

Plumes Francophones

le Prix du Jury a été remis à L’Espion d’Alger de Nabil Benali

Je n’avais pas vu du tout ce livre dans les plus populaires et il n’a pas eu beaucoup de commentaires de lecteurs jusqu’à présent. Pour moi, ce fut une surprise totale, et tant mieux, cela veut dire que tout le monde avait vraiment sa chance.

 

 

Plumes Francophones

le Prix des Lecteurs à Versus de Luca Tahtieazym.

Ce livre a plus de 78 commentaires sur Amazon, par conséquent il a donc déjà trouvé un public. Je ne l’avais pas vu pourtant dans ceux mis en avant sur Amazon en terme de popularité.

 

 

Je n’ai pas lu leurs œuvres et ne peux donc commenter ces choix. Bravo à eux et à tous les autres participants.

 

C’est le moment pour moi de faire le bilan de cette expérience:

 Les + :

  • Quelques personnes ont répondu à mon appel et mis des commentaires sur Amazon en vue du concours.

 Les – :

  • La version ebook de mon livre  a été publiée le 14 juin, soit un mois et demi après le début du concours.
  • Je suis partie en vacances au mois d’août et n’ai pas pu faire de pub pour les retardataires, notamment de la famille, pour qu’ils achètent le livre ou mettent un commentaire sur Amazon

  • C’est mon premier livre et je n’ai pas encore beaucoup de lecteurs. Difficile de rameuter les troupes à ma cause.
  • Pas de mise en avant par Amazon, presque pas de posts sur leur Facebook, leur site Internet n’est pas bien fait. Pas de mention des Plumes Francophones sur le site sauf si on connait le lien. Les livres les « plus populaires » toujours mis en avant mais pas les autres… on n’est pas populaire déjà et on a aucune chance de le devenir, si on reste caché en 15ème page.

  • Exclusivité Amazon, pas moyen de mettre le livre sur Kobo et les autres pendant tout la durée du concours.
Pour résumer: est-ce que ça vaut le coup de faire le concours des Plumes Francophones ? = NON

Il est difficile pour moi de savoir si ce concours a eu un impact sur mes ventes. Je serai tentée de dire non, car personne ne m’a contactée pour me dire « oh j’ai lu ton livre parce que je t’ai vu dans la liste des participants au concours… »

Je ne conseillerai pas à un auteur débutant d’y participer à cause de l’exclusivité Amazon. À moins d’avoir déjà un réseau bien établi. Il faut mettre son livre en vente dès le 1er mai et être présent sur les réseaux sociaux pendant toute la durée du concours pour espérer gagner le prix des lecteurs en tout cas.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le mois des indés

Avec le mois des indés,  Amazon a décidé de mettre en avant ses auteurs autoédités (indépendants parce que sans maison d’édition) en proposant un mois entier de promotion. Cela a commencé le 1er octobre. Des auteurs connus comme Laure Manel ou Amélie Antoine proposeront leur livre à -70% ! Mais aussi des écrivains plus méconnus comme moi avec Clara au Guatemala, ou encore Céline Fuentes (un si petit voyage) ou Audrey Martinez (Maintenant et à jamais) participent à cette action. Il s’agit de la première édition de ce mois des indés en France. Amazon a demandé à ses auteurs phares de parler de l’autoédition, dans des vidéos comme avec Mathieu Biasotto par exemple cette semaine.

 

le mois des indés

Comment s’est passée la sélection pour le mois des indés ?

Nous avons été contacté par Amazon directement au début du mois de septembre. Je croyais faire partie des « happy-few » avant de savoir que la plupart des auteurs débutants ou non que je connais, ont reçu un mail. Pourtant, cela n’a pas entaché ma joie.

Dans le courriel reçu, Amazon nous explique comment se logger sur une plateforme avec un code fourni, nous dirigeant ainsi vers une page expliquant les conditions de participation et nos romans sélectionnés.

Pour pouvoir participer, il faut correspondre à plusieurs critères:

1. Avoir un livre numérique en exclusivité sur Amazon avec le programme KDP select. En ce qui me concerne, j’ai dû renouveler mon adhésion pour 3 mois, ce que je n’avais pas prévu. À vrai dire, j’avais prévu de mettre mon livre sur le site Kobo et commencer à démarcher les librairies.

2. Le livre doit être vendu à un prix égal ou supérieur à de 2,99€.

À la fin du mois de septembre, après vérification par Amazon, on reçoit un nouveau mail, nous confirmant notre participation. 98% des gens qui ont voulu participer, ont pu le faire.

Dans cet e-mail, se trouvent des bannières à utiliser sur les réseaux sociaux ainsi que la révélation du hashtag #LeMoisDesIndés. Nous sommes incités à faire de la pub pour l’événement.

le mois des indés

Pourquoi je participe ?

Je suis d’avis qu’en tant qu’auteur débutant, je dois tester tous les moyens proposés par Amazon pour me faire connaitre. On me répète que le meilleur moyen de vendre son premier livre, c’est de sortir le deuxième. Mais il n’est pas encore fini !

Alors je me lance. Il vaut mieux vendre plus de livres à 70% que peu au prix fort, non ?

On verra à la fin du mois, si cela a valu le coup.

 

Une appréhension ?

Amazon m’avait déjà déçue pour le concours des Plumes Francophones, parce qu’on nous fait miroiter une mise en avant. En effet, si tu n’es pas dans les livres les plus vendus, impossible de te trouver. Donc cercle vicieux… personne n’achète ton livre, sauf les courageux qui vont te chercher dans les dernières pages. Franchement, pour moi je pense que l’impact de cet événement a été moindre sur mes ventes.

Il semble que cette fois-ci, c’est un peu la même chose avec le mois des indés. Je suis perdue dans la masse. Par rapport à d’autres, je n’ai peut-être pas encore assez de commentaires sur Amazon. Bref… si les ventes se cumulent, je remonterais peut-être dans le classement et serais sur les premières pages… suspense.

 

le mois des indés

En conclusion, je reste positive et suis très curieuse de ce que mes amis auteurs ont écrit et vais sans doute leur acheter leurs livres. Peut-être vont-ils en profiter et faire de même.

Voici le lien Amazon vers mon roman : Clique ici et ici le lien pour aller voir la boutique avec les promos des auteurs indépendants : Clique ici

 

Bonne lecture !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mon aventure Scribay

J’ai eu une idée de roman une nuit grâce à un rêve pendant les vacances. Obnubilée par cette histoire, j’ai pris des notes et me suis décidée à l’écrire. Il m’a fallu noircir mon carnet de voyage avant de pouvoir remplir un document Word, n’ayant pas d’ordi avec moi. J’avais entendu parler de Scribay et Wattpad. En effet, de nombreux articles ont été consacrés à leurs sujets, notamment celui-là : Article de Karine Carville

Je trouve l’idée de faire lire au fur et à mesure mon récit très bonne et sans doute enrichissante, comme une sorte de feuilleton. Et puis… rien n’empêche de publier le livre ensuite en autoédition ou ailleurs.

Les avis des lecteurs et commentaires m’encourageront sans doute à écrire plus régulièrement. Le but étant aussi d’obtenir un peu plus de visibilité et pousser les lecteurs à s’intéresser à Clara au Guatemala.

Pourquoi Scribay?

Je me suis décidée à publier pour tester sur Scribay. J’ai choisi ce site pour deux raisons. La première, c’est parce que c’est une création française et je veux encourager ce genre d’entreprise. La deuxième, tout simplement parce que la plateforme me paraissait plus simple d’utilisation.

 

Scribay

Voici la couverture du livre que j’ai choisie. Si vous lisez les premiers chapitres vous comprendrez pourquoi.

Un petit résumé:

Daphnée travaille sur un bateau et adore les oiseaux. Le Nord du Canada, le Spitzberg, l’Antarctique la passionne. Un jour, elle rencontre Andrew. Coup de foudre. Des années d’amour fou… Un autre jour, il la quitte sans lui donner d’explication. Envolé. Elle se tourne vers John. Il a tout pour plaire mais lui fera-t-il oublier le passé?… surtout si celui-ci revient la hanter quand elle croit enfin avoir tourné la page.

Voici le lien pour suivre le feuilleton: Les Contrées inexplorées de Daphnée

N’hésite pas à t’ abonner à mon profil.

Update du 14.10:

J’ai rajouté un petit poème en réponse à un défi. Il s’agissait d’écrire une lettre d’amour à un geek. J’ai pris du plaisir à composer ce petit texte: Clique ici

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer