Et ce troisième roman? #1

Contre toute attente, je ne publierai pas mon roman sur l’Afrique tout de suite. Oh mince, vous ne le saviez peut-être pas encore, si vous ne me suivez pas sur les réseaux sociaux. La Namibie est un de mes pays coup de cœur et c’est pour cela qu’une partie de mon prochain récit s’y déroulera. Une occasion pour vous de voyager à nouveau grâce à mes personnages. Mais il faudra encore attendre un peu. Et pourquoi? Eh bien, parce que Monsieur Rouzier m’a soufflé une autre idée qui prend plus d’ampleur que prévu: une novella! Et il vous faudra remettre l’Afrique à plus tard.

Pour me faire connaître, je souhaitais publier une nouvelle gratuite sur Chantal,  l’héroïne de mon second roman: Tremblement de cœur: Chantal au Népal. Voilà. Ça, c’était le plan. Plus le temps passe et plus les lignes s’ajoutent et la nouvelle est devenue beaucoup plus longue que j’imaginais. Je ne saurais même pas la définir. S’agirait-il d’une novella? Selon notre ami commun Wikipedia : Une novella ou roman court est un type d’œuvre littéraire dont la longueur se situe habituellement entre la nouvelle et le roman. Ça m’en a tout l’air!

Je vous concocte une histoire se déroulant avant « Tremblement de cœur », une aventure qui se passe aux États-Unis d’où reviennent Chantal et Louis en début de roman (si vous vous souvenez bien). Tous deux étaient partis pour le Comic Con, un événement qui a lieu chaque année à San Diego. Nos deux héros sont victimes d’une préparation un peu maladroite du voyage par Chantal, elle si sérieuse d’habitude… les obligeant à se lancer dans un road trip très chaotique. En chemin, ils rencontrent de nombreux personnages atypiques, cassant leurs habitudes et les forçant à sortir de leur coquille respective. Les pauvres, je ne les épargne pas!

Je m’étais promis de ne jamais écrire sur les États-Unis, parce que tout le monde le fait. Mais justement puisque la nouvelle se voulait gratuite, je pensais attirer les foules ainsi. Des fois, il faut penser marketing. Et puis, je prends beaucoup de plaisir à écrire cette histoire, alors…

 

Je ne vous en raconte pas plus pour l’instant. Mais sachez que la pour-le-moment-novella avance bien et que je suis contente de mes idées. Je ne la proposerais sans doute plus gratuitement. Ce serait dommage que tout ce travail ne soit pas rémunéré. Si vous voulez me découvrir à moindre coût, j’ai mis en ligne une nouvelle « Je m’appelle Lena et je rêve… » que j’avais écrit, après un rêve que j’avais fait. Elle est à télécharger gratuitement sur Amazon et Kobo.

Voilà pour mes projets actuels! Mon troisième roman à quant à lui aussi avancé, je l’ai écrit un peu en parallèle, suite à une petite panne d’inspiration pour la novella. Heureusement que mon coach maison a réussi à me remettre dans le droit chemin, à me remotiver, mais surtout à ordonner mes idées.

Et ce deuxième roman?

Un deuxième roman?

Terminer d’écrire mon premier roman me semblait insurmontable. Je ne pensais pas être assez assidue… et puis j’ai réussi à en finir l’écriture. Je n’arrête pas de me dire qu’on n’est pas auteur quand on a écrit un seul et unique livre. Il faut au moins en avoir au moins deux. Allez savoir d’où me vient cette idée. Alors je m’attèle à la tâche. Mon deuxième roman est en préparation, mais (parce qu’il y a toujours un, mais) comme tout auteur qui travaille à côté, c’est difficile.

Étant chef de projet dans ma vie professionnelle, je me suis alors fixé des jalons (milestones) et des objectifs pour savoir dans quelle direction aller. Avant la fin de l’année, je dois avoir envoyé mon fichier à mes bêtas-lecteurs. Il me faut rédiger 1000 mots par jour à peu près. Il y a les jours où l’on écrit plus que d’autres, ceux avec des imprévus et puis ceux où l’on est moins productif. Mon objectif me semble atteignable. Je ne veux pas me décourager moi-même!

C’est un peu le concept du #NaNoWriMo sauf que ce n’est pas que pour un mois: la période est un peu plus longue. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le « National Novel  Writing Month ». Il s’agit d’écrire un roman de 50.000 mots en un mois. Cela se passe tous les ans en novembre et les auteurs se motivent les uns, les autres pour progresser dans l’écriture de leurs œuvres respectives. Sur Twitter, les écrivains postent le nombre de mots qu’ils ont tapés ou couchés sur papier pendant leur journée. C’est inspirant!

deuxième roman

Des infos sur ce deuxième roman ?

    • Le titre provisoire est Chantal au Népal. Je vous annonce que ce sera le sous-titre. Dans quelque temps, je vous annoncerai  le « vrai » titre.

    • Je reste dans le genre chicklit. Le thème du voyage est encore bien présent, puisque ce second ouvrage fait partie de ma collection « Les aventurières du bout du monde ».

    • Le choix du Népal s’est fait très rapidement parce que c’est un pays dans lequel j’ai vécu quelques mois en 2013. Cette année, j’ai eu l’occasion d’y retourner de façon un peu spontanée. J’ai rassemblé encore plus de matière pour vous faire découvrir ce magnifique pays. J’ai même réalisé quelques vidéos de promotion sur place pour ma chaine YouTube.

    • Je traite le sujet de l’adoption et de la survie. Pour le résumé, clique ici.

    • Un des personnages de mon premier roman Clara au Guatemala reviendra. Suspense…

      deuxième roman

On avance bien?

Je m’attèle à la tâche avec plaisir. Plus de 215 pages ont été rédigées.

Pour me faire plaisir, je me suis offert le logiciel Antidote pour corriger mes fautes, mais aussi m’aider à varier mon vocabulaire et éviter les répétitions. En étant régulière, je perds moins de temps à relire ce que j’ai écrit les jours précédents… puisque je m’en souviens. Les longues pauses entre les séances d’écriture ne sont pas bénéfiques à la production…