Bilan autoédition 2017

Bonjour à tous,

 

Une fin d’année bien mouvementée et du coup peu de présence sur le blog ou sur YouTube! C’est pourquoi je tiens à remédier à ça et reviens vers vous pour vous parler de mon bilan 2017. On ne trouve pas souvent de chiffres sur les ventes des auto-édités. Les auteurs – tout comme moi d’ailleurs- sont un peu sensibles sur ce sujet. Nous ne souhaitons pas que les lecteurs se disent que nos œuvres sont nulles parce qu’il y a peu de vente ou que les autres auteurs sachent combien nous vendons (ou ne vendons pas).

Je suis fière de mes modestes résultats, alors je me suis décidée à vous les exposer.

Mon bilan pour 2017

(sachant que mon livre a été publié mi-juin)

  • 91 e-books vendus
  • 63 livres papier
  • 6 livres achetés par moi et donnés pour des services presse ou offerts
  • 31.289 pages lues (= environ 100 livres) avec l’abonnement Kindle
  • 562 abonnés Twitter
  • 97 abonnés Facebook

Ces ventes ne couvrent pas encore les frais engendrés pour la publication de mon livre. Certaines dépenses comme la couverture étant assez élevées, j’ai besoin d’encore quelques ventes pour me rembourser. J’ai décidé de laisser mon livre disponible pour l’abonnement Kindle, parce que les pages lues rapportent parfois même plus que les ventes de livres elles-mêmes.

Voici le graphique de l’évolution de mes ventes:

Bilan 2017 - Sophie Rouzier

On observe que les ventes de livre papier étaient au début importantes, puisque la famille et les amis m’ont soutenue. Ensuite grâce au #MoisdesIndés de Amazon (mon bilan par ici), les ventes d’e-books ont bien augmenté, depuis elles sont un peu redescendues, mais je dois bénéficier d’un classement intéressant puisque mon livre est acheté. En décembre, j’ai vendu 24 e-books. J’espère continuer sur cette voie!

Et les autres?

J’ai fait des recherches pour savoir où je me situais dans la masse, si mon livre se vendait bien pour un premier roman… difficile de savoir.

  • J’ai tout de même trouvé un article clique par ici. Il fait état de 160 à 300 ventes pour un livre en 3 mois.

  • Par ici l’écrivain Olivier Saraja parle de ses ventes par livre, qui sont moindres que celles citées précédemment et que les miennes, mais toujours très encourageantes.

  • Il y a peu sur Twitter l’auteure autoéditée Audrey Martinez parlait de 800 ventes en un peu moins de 6 mois. C’est un très beau score.

  • J’ai trouvé les résultats en un an de l’auteure indépendante Amélie B. par ici. Plus qu’encourageant!

  • L’auteure Anais W. avait fait l’année dernière un bilan, c’est par ici. Pour deux livres, ses ventes étaient moins importantes que les miennes. Elle a su cependant pour son troisième roman, grâce à une bonne stratégie marketing, exploser ses scores.

  • Si on compare à l’édition dite classique: « un livre diffusé en région par un éditeur classique se vend au minimum à 300-500 exemplaires. » Il va sans dire que tout se joue dans les mois suivants la sortie et le marketing mis en place par l’éditeur. J’imagine que rapidement le livre tombe aux oubliettes si l’auteur ne fait pas d’effort de son côté.2018

Et pour 2018, quoi de prévu?

  • Sortie de mon deuxième livre Chantal au Népal au mois de mai / juin. Je vous en dévoilerai un peu plus dans les jours à venir.
  • Sortie de la traduction de Clara au Guatemala en allemand! Une de mes amies dont c’est le métier m’a proposé de le traduire. Il va falloir mettre en place les moyens de communication adéquats pour cette sortie!

  • Écriture du 3e roman
  • Développer mon lectorat et augmenter mon nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux

En attendant, je vous souhaite une bonne année 2018 pleine de créativité!

 

 

Promotion le mois de indés

La promotion spéciale du « Mois des Indés » d’Amazon est maintenant terminée. Mon ebook était à 0,99€ au lieu de 2,99€ pendant tout le mois d’octobre.

Je dresse un bilan positif de cette promotion

  • Mes ventes ont augmentées. J’ai vendu 35 ebooks en tout, soit un peu plus de un par jour. Sachant que pour le moment, j’avais vendu plus de livres papier à mes amis et connaissances plutôt que des ebooks, avec ce mois des Indés, la tendance a changé. Les lecteurs que je ne connais pas personnellement se tournent eux aussi vers mon livre. C’est très encourageant pour la suite!

Promotion - Sophie Rouzier

  • J’ai profité d’un classement avantageux sur Amazon dans la catégorie « humour », ce qui je pense m’a permis d’être mieux vue des potentiels lecteurs. Je me suis retrouvée entre la 19ème et la 30ème place.

  • J’ai récolté 2 nouveaux commentaires 5 étoiles sur Amazon. Les auteurs auto-édités sauront que ce n’est pas facile d’en avoir et que quand les lecteurs prennent le temps d’en écrire c’est qu’ils ont réellement apprécié un ouvrage.

  • Les pages lues via l’abonnement Kindle ont augmentées. Cependant, je ne peux pas dire si c’est une des conséquences de la promotion. Sans nul doute, je suis mieux mise en avant grâce au classement.

Je trouve cependant dommage…

… qu’Amazon ne fasse pas plus de pub pour cet événement. Là-dessus, je rejoins de nombreux auteurs et ajoute que c’était pareil avec le Concours des Plumes Francophones. Ils ont certes postés des vidéos avec des auteurs phares, mais si on ne fouillait pas sur le site, il était très difficile de trouver ces promotions. J’ai donc relayé l’information comme j’ai pu sur Tweeter et Facebook. En évitant d’en faire trop pour ne pas énerver mes « fans ». La juste dose de communication n’est pas toujours aisée à trouver.

Conclusion?

Je participerai à nouveau à cette promotion l’année prochaine et conseille aux autres auteurs d’en faire autant. Certains « collègues » ont vendu beaucoup plus que moi et d’autres beaucoup moins. Je suis très satisfaite de mes résultats! D’autant plus que nous sommes le 2 novembre, que la promotion est finie et que j’ai vendu des ebooks hier et aujourd’hui. J’espère continuer sur cette lancée!

Je ne suis pas la seule à en tirer le bilan, voici par exemple l’article d’Audrey Martinez: Clique ici

Clique sur le lien, pour d’autres infos sur le Mois des Indés .

Enregistrer

Enregistrer